À l’écoute du bruissement du monde, c’est en arpenteur libre que je développe mon œuvre photographique.

Renverser le regard, révéler l’indicible, caresser l’ineffable, dérouler l’implié, transposer la réalité. 

Un réel où beauté, fragilité, suspension, équilibre, affleurement et silence sont en pleine présence, 

explosant ou implosant souvent dans des endroits inattendus. 

Une traversée de funambule dans les interstices de la vie où fusionnent sens, énergie et matière. 

La question du visible est traitée par l’au dessous. Donner à voir ce qui est senti. 

En quête d’un langage total, je développe une recherche personnelle sur le mode de présentation.

Donner à voir, tout en proposant au regardeur de déplacer légèrement sa vision, d’excentrer son point d’équilibre. 

Créer une dimension plus vaste, bi-dimensionnelle ou tri-dimensionnelle. Casser le mur, la frontalité. 

Étendre la sensorialité. Au-delà d’un prolongement du propos des images, la matière est liée à l’œuvre elle-même. 

Espace, respiration, mouvement en sont des axes forts. 

Site mobile en construction 

Rendez-vous sur votre tablette ou votre ordinateur pour voir le site dans son intégralité.